Présentation

Les toiles en polyuréthane ayant une capacité d’allongement importante, elles doivent être renforcées par des câbles d’acier afin de garantir un maintien de l’ouverture de maille mais aussi une bonne tenue mécanique à la tension, qu’elles soient montées en tension latérale (perpendiculaire à l’avancement des produits) ou en tension longitudinale (parallèle à l’avancement des produits).  

Pour être tendue, ces toiles sont fabriquées avec des crochets de tension, appelés aussi « main de tension ». Ce sont des tôles en acier pliées avec un angle adapté aux différents cribles. Les crochets sont reliés à la surface criblante synthétique par un système de boulonnage rattachés à des câbles ou fils d’acier qui sont moulés dans la matière.

Pour faire fonctionner une toile, celle-ci doit être correctement tendue. Aussi, elle doit suivre un certain bombé (courbe) défini par les constructeurs de cribles. Plus la toile est épaisse, plus le bombé devra être important pour obtenir un bon maintien. Pour assurer une meilleure assise de la toile sur le châssis, des zones pleines sont prévues sur la toile au niveau de chaque support transverse.

GIRON dispose d’une gamme étendue de mailles (W), en accord avec les besoins rencontrés par ses clients.

Gamme standard : (pour toute autre dimension, nous consulter)

  • Mailles carrées :                    3 mm ≤ W ≤ 150 mm
  • Mailles rectangulaires :       4 x 10 mm ≤ W ≤ 27.5 x 61 mm
  • Fissures injectées :               2 x 11 mm ≤ W ≤ 1.5 x 11 mm
  • Maillage :                               en ligne ou en quinconce

Les toiles synthétiques peuvent être fabriquées en version autoportée, sur châssis mécano-soudé permettant d’être boulonnées ou bridées sur un cadre.